4
 min read

Aider 30 000 managers à performer (et à s'épanouir)

Aider 30 000 managers à performer (et à s'épanouir)

Au programme

⚡ Recourir au triptyque “Quoi ? Qui ? Quand ?” pour mener à bien une réunion
⚡️ Rédiger un post-mortem utile grâce à la méthode DAKI
⚡️ Reprendre le contrôle de son agenda

Description

“J’ai écrit le livre que j’aurais aimé qu’on m’offre, en tant que manager.”

Cette semaine dans A-Team : Ludovic Girodon, Fondateur et CEO de Dream Team.

Dream Team, c’est un organisme certifié Qualiopi qui propose des formations originales aux managers, en phase avec un monde du travail hybride et flexible.

C’est aussi le nom du livre classé n°1 des ventes sur Amazon, 100% auto-édité par Ludovic.

En résumé, Dream Team c’est :

- 30 000+ exemplaires écoulés
- Une note de 4,7/5 sur Amazon
- 450 managers contributeurs (⅓ provenant de startups, ⅓ de PME et ⅓ de Grands groupes)
- Une véritable boîte à outils, à lire d’une traite ou avec parcimonie

Se retrouver dans l'épisode

0:55 : Genèse, origine et réception du livre
01:19 : Le manque d’actionnabilité des études de management
05:51 : L’erreur la plus fréquente chez un manager
08:14 : Comment réussir un 1 : 1
11:54 : Guide de réussite d’une réunion : intervenants, format, objectif et temps forts
22:33 : le post-mortem et sa méthode DAKI (avec un exemple)

Rapid Fire Questions

👉 Si je te dis management, quelle est la première chose qui te vient à l’esprit ?
Challenge.

👉 Ta plus grosse erreur de management ?
De ne pas faire de points en tête à tête.

👉 Ta plus belle réussite ?
D’avoir des gens, qui, après les avoir managés, me demandent de devenir leur mentor.

👉 Le retour le plus dur qu’on t’ait fait ?
“Ta boîte c’est de la merde !”

👉 Comment tu te formes au management ?
En discutant avec des managers.

👉 Le meilleur conseil qu’on t’ait donné ?
“Done is better than perfect.”

👉 Est-ce que tu aurais 1 ou 2 livres à recommander aux auditeurs ?
Dream Team - Ludovic Girodon
L’éloge du carburateur - Matthew Crawford

👉 Ton conseil pour les managers ou les futurs managers ?
C’est d’être indulgent envers eux mêmes, parce que c’est une bonne galère de manager. Ne pas se mettre trop de choses sur les épaules, et se demander : “Comment réussir à accompagner une équipe si on n’est pas soi-même bien dans ses baskets ?”